Petit manuel pour parler en public, être écouté, convaincre

6. Conseils pratiques pour l’utilisation des aides pédagogiques :

 

6.1. Le tableau «noir» 

 

N'exigez pas trop du tableau, dont les possibilités sont limitées; utilisez aussi d'autres moyens.

Ne transcrivez pas tout ce que vous dites; sélectionnez l'essentiel; préparez des documents photocopiés pour le reste.

Écrivez distinctement vérifiez la lisibilité de votre écriture auprès de l'auditoire.

Utilisez toute la surface du tableau; travaillez avec ordre, de gauche à droite.

Avant d'effacer, assurez-vous que l'auditoire a fini de prendre des notes.

Ne parlez pas face au tableau; tournez-vous vers l'auditoire.

Ne cachez pas le tableau; déplacez-vous et utilisez votre bras comme une baguette.

 

6.2. Les transparents

 

Préparez d'avance vos transparents: vous gagnerez du temps; la structure de votre exposé sera meilleure; vous éprouverez plus de plaisir à communiquer.

Soyez «visuel» dans la conception de vos transparents (disposition-couleurs-graphisme).

Ménagez des espaces libres sur vos transparents, espaces que vous pourrez éventuellement remplir directement devant l'auditoire.

Recourez à des logiciels spécialisés (Power Point de Microsoft), s'ils vous sont accessibles, pour la composition de vos transparents.

Vérifiez la lisibilité de vos transparents:

- Limitez-vous à quinze lignes;

- N'inscrivez que des mots clés;

- N'employez la machine à écrire qu'en agrandissant et contrastant les textes;

- Utilisez des stylos feutres spéciaux.

Inscrivez, au haut de chaque transparent, le numéro ou le sous-titre faisant référence à votre plan d'exposé.

Intercalez des feuilles vierges entre vos transparents: sur un fond opaque, vous verrez mieux ce qui y est écrit ou illustré.

Si possible, montez vos transparents sur des cadres en canon pour éviter les effets de l'électricité statique.

Avant l'exposé, ajustez la position et l'angle de l'écran, l'angle du rétroprojecteur, la mise au point, la distance entre le rétroprojecteur et l'écran, l'horizontalité des textes, etc.

Pendant que vous parlez, vérifiez de temps à autre la position de l'image sur l'écran.

Durant l'exposé, soyez ordonné : rangez vos transparents systématiquement, afin de retrouver facilement, le cas échéant, celui que vous souhaiteriez réafficher. Pointez directement sur le rétroprojecteur avec un crayon ou un stylo, et non sur l'écran même avec une baguette. Vous seriez dans le champ de projection et vous en seriez incommodé et vous dérangeriez les élèves.

Ne vous placez pas dans le champ de projection:

Ne parlez pas face à l'écran; tournez-vous vers l'auditoire.

Procédez selon l'ordre suivant (si vous utilisez peu de transparents) :

1. Déposez le transparent sur le rétroprojecteur;

2. Allumez la lampe;

3. Éteignez la lampe avant d'enlever le transparent;

4. Rallumez-la lorsque le transparent suivant est en place.

(Si vous devez montrer vos transparents à intervalles très rapprochés, n'éteignez pas constamment le rétroprojecteur; contentez-vous de déposer puis de retirer doucement les transparents les uns à la suite des autres).

 

Utilisez des caches, des rabats, une baguette que vous pourrez pointer sur l'élément du transparent à faire ressortir.

Commentez ce qui est projeté de façon à solliciter l'ouïe tout autant que la vue de l'auditoire.

Après votre exposé, rangez vos transparents dans un dossier, une boîte, un cartable, etc.

 

Utilisez de préférence un vidéo-projecteur piloté par un ordinateur. Les transparents « électroniques » type Power-Point sont très supérieurs aux transparents classiques. Ils permettent des dessins plus nets, une plus grande richesse de couleurs (ne pas en abuser tout de même !), des animations, l’utilisation de logiciels de simulation de circuits électroniques permettant de faire vivre des circuits, dessiner les ondes de tension, de courant, etc…Ils permettent également de présenter des objets réels (moteurs, pompes, etc…) et remplacent avantageusement les diapositives.

 

6.3. Les diapositives

 

Utilisez les diapositives pour présenter des objets réels, et non des figures, des tableaux ou des énumérations (pour cela, recourez plutôt aux transparents).

Limitez le nombre de diapositives; assurez-vous qu'elles sont pertinentes, claires et lisibles.

Limitez les projections à dix minutes ou moins.

Allez des plans généraux aux gros plans afin de permettre à l'auditoire de suivre la logique de vos explications.

Vérifiez le matériel avant la projection: position et rang des diapositives, projecteur, mise au point etc.

Présentez les diapositives au moment opportun.

N'attendez pas de l'auditoire qu'il prenne des notes dans l'obscurité.

Commentez les diapositives: l'image ne transmet pas l'information, elle l'illustre.

 

6.4. Les documents audio-visuels (diaporama, vidéo, film)

 

Visionnez vos documents avant de les présenter; lisez les guides d'utilisation; planifiez soigneusement l'intégration des documents à votre exposé.

Ne vous cachez pas derrière un trop grand nombre de documents audio-visuels; choisissez les plus pertinents.

N'hésitez pas à ne présenter que certaines parties d'un document vous y gagnerez en temps et en efficacité.

Avant l'exposé, faites quelques tests préalables: mise au point, son, éclairage de la salle, synchronisation, etc.

Prenez les précautions suivantes avant tout visionnement:

1. Annoncez à l'auditoire les objectifs du document

2. Précisez-en le déroulement et la durée;

3. Attirez d'avance l'attention sur les scènes importantes;

4. Reliez le document au contenu de votre exposé;

5. Précisez ce que vous attendez de l'auditoire après le visionnement.

N'attendez pas de l'auditoire qu'il prenne des notes dans l'obscurité.

Si possible, mettez les documents visionnés à la disposition de l'auditoire après l'exposé.

 

6.5. Les documents photocopiés

 

Veillez à ce que chaque document soit pertinent et remplisse une fonction bien spécifique.

Assurez-vous de respecter la loi sur les droits de reproduction.

Limitez le nombre de documents à distribuer.

Donnez un titre à chaque document titre que vous placerez bien en évidence au haut de la première page.

Soignez l'aspect visuel de chacun de vos documents:

Donnez-leur une mise en pages aérée;

Mettez en évidence le titre et les sous-titres, les tableaux et les figures;

Utilisez une numérotation interne simple pour identifier clairement chaque bloc d'information;

Utilisez une typographie claire; servez-vous méthodiquement des diverses combinaisons de caractères (romains, italiques, légers, gras, minuscules, majuscules).

Paginez chaque document de façon continue (de 1 à n).

Numérotez vos documents (document n° 1, n° 2, etc.).

Exploitez les documents photocopiés en faisant des liens explicites entre le contenu de votre exposé et celui des documents, en suscitant des questions auxquelles l'auditoire peut trouver des réponses grâce à la lecture de ces documents, en revenant sur cette lecture, etc.

INDEX

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site