L’AVENTURE DE L’ELECTRICITE

L’AVENTURE DE L’ELECTRICITE, C’est pas sorcier

 

Principe de l’électricité : une attirance entre une charge positive et une charge négative

 

Ø     L’électricité statique :

 

Expérience : la règle est composée d’atomes, avec un noyau et des électrons : ces + et ces – s’attirent. Idem pour une écharpe en laine.

Mais quand on passe l’ écharpe en laine sur une règle, alors les – (libres) passent sur l’écharpe à la règle devient une famille à charge positive et l’écharpe en laine a une charge négative : il y a attirance C’est le principe de l’électricité statique, découvert par Thalès en -  600.

 

XVIIIème siècle : 1ères expériences sur l’électricité statique : on produit un frottement et on essaye de stocker l’électricité produite à production d’un arc électrique

 

Ø     Les inventions :

 

ü      Lors d’un ORAGE à les nuages se chargent en électricité, sous l’action du frottement de cristaux de glace. Le bas du nuage est chargé d’électrons: entre le sol et le bas du nuage, il y a une différence de milliers de Volts à l’air devient alors conducteur ; un canal se forme entre les deux: c’est l’éclair…

 

à C’est Benjamin FRANKLIN qui a essayé en premier de récupérer l’électricité contenue dans l’atmosphère : il a inventé le paratonnerre (attire à un endroit précis)

 

(Autour d’un avion, une enveloppe métallique l’isole du solà OK si orage)

 

ü      La PILE : 1799 , par VOLTA à c’est un empilement de petites rondelles de métal (zinc et cuivre pour volta) avec de l’acide entre elles.

à Expérience : planter de l’aluminium (électron -)et du cuivre (+)dans un citron

 

XIXème siècle : pièces remplies de piles en série (les Volts (= la tension) s’ajoutent)

Les 1ères automobiles fonctionnaient avec des piles à aujourd’hui : essai avec les photopiles qui transforment l’énergie solaire en électricité.

 

ü      L’AMPOULE  ELECTRQIE : 1876, Thomas EDISON à c’est la lampe à incandescence : le fil rougit (= incandescence). S’il chauffe trop, au contact de l’air, il brûle. On a donc installé le verre et mis du gaz (argon autour de ce fil à le fil chauffe mais ne brûle pas).

à 1950 : Toute la France est alimentée en électricité.

 

 

REMARQUE : Ces inventions ont provoqué le lancement d’appareils ménagers après la 2nde guerre mondiale (aspirateurs...)

 

 

 

 

Ø     Quelques définitions :

 

Le FIL CONDUCTEUR : fait passer des électrons en mouvement, donc du courant électrique. L’intensité (en Ampère) mesure le débit (= la quantité d’électrons dans un fil)

 

 

Le COURANT ALTERNATIF : Si on approche un aimant côté - d’une bobine de cuivre : courant électrique (électrons repoussés). Si on approche le côté +, courant électrique : électrons attirés…

 

à Application : faire tourner un aimant très vite fait tourner les électrons très vite et produit de l’électricité.

C’est ce qu’on retrouve dans les prises : le courant arrive d’un côté et ressort de l’autre, avec une alternance permanente entre le trou d’entrée et de sortie.

 

WATT : unité exprimant la puissance (Intensité x tension)

 

Si trop d’appareils sont branchés sur une même ligne, cela peut faire sauter les plombs.

 

Quand un fil chauffe et fond, c’est le court-circuit à un fil est installé exprès pour voir s’il y a trop de courant (=trop d’ampères) à il fond alors et coupe le circuit.

Le DISJONCTEUR, lui, saute s’il reçoit trop d’ampères ou ne laisse pas sortir la même quantité qu’il a laissé entré (preuve d’un court-circuità disjoncteur différentiel)

 

 

Ø     LES SOURCES D’ENERGIE :

 

Combustion charbon-pétrole-gaz

Fission de l’Uranium = Nucléaire

Eau (barrages=)/ Vent (éoliennes) / soleil / volcan (géothermie : 50% de l’énergie en Islande)

 

à Le courant arrive dans des lignes à Haute tension, baissée progressivement jusqu’aux utilisateurs (220V)

 

Ø     DANGER

 

Le corps humain est conducteur : les muscles fonctionnent sous une impulsion électrique provoquée par le cerveau.

Mais il ne peut conduire qu’une faible quantité : sinon, le diaphragme se bloque (souffle coupé), puis le cœur (plus de circulation du sang)

 

Les mains se crispent sur l’objet car entre les muscles fléchisseurs et extenseurs de la main, ce sont les muscles fléchisseurs de la main qui sont le plus utilisé donc les plus forts à ne pas toucher une personne électrocutée, d’abord débrancher l’appareil !

 

L’eau étant conductrice, attention dans la salle de bains.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site